Fichtre, je ne m attendais pas a ecrire ce titre maintenant, dans de telles conditions...

"J'ai tout mon temps". Voila la phrase magique qui m'a le plus marque lors de ce voyage. Nous aurions pu l'entendre dire par un de ces kazakhs au visage empoussiere et au sourire edente, assis sur ses talons au bord de la piste, a regarder doucement la vie s'ecouler jour apres jour sous le ciel brulant. Ou bien par la paysanne roumaine assise au sommet d un tas de foin, en haut de sa carriole tiree cahin-caha par un ane indolent. Ou encore par ce berger moldave descendant doucement de la montagne au milieu de son troupeau de chevres... Paradoxalement, c'est Olivier, un des velocyclistes francais rencontres en Russie, qui l'a prononcee. Lui au moins a compte large : 10 mois pour finir de s'immerger dans son voyage, et disparaitre au fond de son reve et de ses nouvelles vies vecues tout au long des rencontres...

Le temps. Voila bien ce qui a manque a cette aventure. Pas le temps pour la performance, celui qu'on peut gerer de maniere comptable, a la maniere d un Tour de France ou d un Paris-Dakar. Non, je parle du temps des imponderables, du temps a discuter pour faire les bons choix, du temps des inevitables bloquages administratifs, des reparations a faire et a refaire, celui des pannes et des depannages... Et bien sur, du temps des rencontres qu on voudrait plus longues, celui de la contemplation des contrees traversees... Bref, le temps pour effectuer tous les voyages qu'une aventure de ce genre peut impliquer...

"J'ai tout mon temps". Le grand regret de cette aventure, c est de ne pas avoir ete en mesure de prononcer ces mots...

Le temps nous a donc manque pour debloquer la situation dans laquelle nous nous trouvons depuis 10 jours maintenant a Almaty. Parvenir a reparer et remettre en etat les scoolers aurait pu etre faisable, mais pour faire entendre raison aux autorites chinoises au sujet de notre situation, il aurait fallu au moins attendre 1 mois et demi, le temps que les JO se terminent... Ces fameux Jeux Olympiques, que j avais pris deliberement comme le point d'orgue de notre voyage, pensant qu ils seraient le magnifique porte-voix de notre aventure, se sont donc reveles etre les fossoyeurs de La Croisiere Verte... Frustration et amertume inevitable a ce sujet.


<KENOX S630 / Samsung S630>
Un dernier au revoir au scooler, pret a partir en fret aerien. Tres gros pincement au coeur... Sur le flanc de l'engin, une retrospective des pays traverses. Ce simple detail s est avere tres utile pour amorcer nos rencontres.
Euh derriere, oui c est bien moi, je me suis rase en signe de deuil de l'aventure...


Ceci dit, les aspects positifs de ce periple ne manquent pas, a plus d'un titre. Un petit bilan s'impose.

Tout d abord, le but premier de ce voyage est atteint : on peut aller loin, tres loin, avec la seule energie electrique. Avoir choisi des deux-roues pour effectuer ce constat est encore plus probant bien sur. Au niveau europeen, la logistique electrique n a pas manque, l'accueil a ete en general favorable, bien que parfois frileux. A l'inverse, il a ete moins aise de trouver du premier coup le bon point electrique en Asie, mais l'enthousiasme souleve par notre periple a toujours fait oublier les difficultes liees a notre mode de transport. Le Kazakhstan est surement le meilleur reflet de ce constat : pour cet ancien pays de nomades, contraints a la sedentarisation sous Staline, le Voyageur est un hote de marque et il doit etre traite comme tel. Nous avons ici saisi le plein sens de notre aventure au niveau humain.

Pour ce qui est des prises electriques, nous n'avons pas eu a nous servir de nos adaptateurs (ceux-ci etaient destines a la Chine...).

Quant au trajet, il est clair qu'a la lumiere de notre experience, nous ne saurions conseiller a d'eventuels successeurs prets a relever le defi (clin d oeil a Double-Hybride) la route que nous avons suivie au Kazakhstan. En effet nous devions a l'origine passer plus au nord. Nous avons change a la derniere minute pour rattrapper le temps perdu (...) ; le trajet allant d'Atyrau a Aral est a la limite du praticable et vraiment eprouvant (quoique magnifique et impressionnant), tant pour la mecanique que pour les nerfs...
Au palmares des routes affreuses, c'est donc le Kazakhstan qui remporte la palme haut la main. La Roumanie nous a aussi laisse un souvenir marquant a ce sujet. Notre dos et nos reins se rappellent egalement de certains passages en Ukraine...

Et puis il y a les scoolers. Que dire a leur sujet ? Nous avons traverse l'Europe et l'Asie Centrale avec eux, et avons etabli le nouveau record de distance parcourue sur un vehicule electrique homologue, soit 8.500 kilometres. (New record of the longest distance on an all-electric homologated vehicle : 8.500 km). En deux-roues ! Mort de rire... Leur force : une autonomie hors norme, et un chassis et des suspensions excellents (les seuls deux-roues rencontres au kazakhstan etaient des trails de forte cylindree). Leur faiblesse : comme tous les vehicules roulant avec cette energie, c'est d'etre les pionniers de l 'ere electrique au niveau mondial... On peut trouver un carburateur de Mercedes a Quandiagash, mais pas encore de variateur Curtis... Nous avons aussi ete penalise par le peu de materiel embarque. Il est clair qu effectuer le meme trajet en voiture serait plus aise, ne serait-ce que par l'emport de pieces detachees et de materiel de communication plus sophistique.


Je voudrais profiter de ce dernier billet pour remercier encore chaleureusement toutes les personnes qui ont suivi depuis le debut (et meme avant!) ce qui restera pour moi une fabuleuse experience bien sur. Vos commentaires ont souvent ete le rayon de soleil attendu apres de longues journees de doutes et d abattement, et il y en a eu...

Un grand merci a ALEL et Gilles Grosjean, genial concepteur des Scoolers, qui nous a fait confiance et sans qui ce voyage n aurait pu etre realise. Merci a la societe EUROSOLAR, Remdo et Double-Hybride, tous deux tres impliques dans le monde du Vehicule Electrique, et dont les conseils et encouragements ont ete bien souvent une source de reconfort.. Merci a Rudy pour son enorme travail de communication au sein de l'ATS de Lille, et merci aux ecoles d Ambres, de Baule, et de Plateau-Goyaves, d avoir suivi ce periple !
Et puis bien sur un grand merci a ma co-equipiere Geraldine, stoique dans l epreuve et enthousiaste durant tout le voyage...


Allez, pour le plaisir, un petit florilege restrospectif de l'aventure, avec comme fil conducteur nos montures electriques...

depart_007.JPG
C'est fou tout ce qu on peut mettre dans un Renault Espace... Paris

depart_025.JPG
Traversee des plaines francaises

depart_072.JPG
La Foret Noire, Allemagne

depart_100.JPG
Arrivee en Autriche

CIMG3546.JPG
Pause le long du Danube, Autriche

IMGA0049.JPG
Arrivee dans les Carpathes, Roumanie

IMGA0092.JPG
Devant l'Alliance Francaise de Constanta, Roumanie

IMGA0166.JPG
Traversee du Danube en bac, Roumanie

IMGA0379.JPG
Enieme controle de police, Ukraine

<KENOX S630 / Samsung S630>
Traversee des steppes le long de la Mer Noire, Ukraine

<KENOX S630 / Samsung S630>
Protection artisanale des chrageurs durant la nuit, Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Rencontre avec un lutin genereux qui nous a offert un porte-cle, des roses, un cd de rock, une peluche, des bonbons...Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Steppes russes

IMGP5318.JPG
Passage a la tele, Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Option d achat passee avec de futurs acheteurs, Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Pont flottant dans le delta de la Volga, Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Ce qu'il ne faut pas faire pour se payer un peu d'electricite... Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Scoolermania, Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Bivouac dans une camionnette en plein desert avec son chauffeur ivre... KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Centre-ville dans le desert... KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Arret de bus (et point d'ombre), KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Pause virile devant les engins, KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Repos et reparations chez l'habitant, KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Bip-bip dans le desert, pris en photo par Vil-Coyote. KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Hahaha, tout le monde n'a pas la chance de se deplacer en Scooler ! KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
..., KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
La ville sainte de Turkestan, KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Depart emouvant apres une etape...KZ



C est avec grand plaisir que Je me tiens a disposition de quiconque voudrait plus de details sur tel ou tel aspect de cette aventure. Mes coordonnees :

Xavier CHEVRIN. email : reivaxin@free.fr


Encore merci a tous, et A BIENTOT POUR DE NOUVELLES AVENTURES !

P1010883.JPG


Pour tous ceux qui aiment l'Ailleurs vu differemment et les voyageurs originaux, voici les liens de quelques amis que nous avons rencontres tout au long du chemin :
-www.frogonabike.com (Arnaud, rencontre a Astrakhan, traverse toute l Asie a velo)
-www.bikarouk.com (Olivier, rencontre a Salsk, entreprend de faire une enorme boucle en Asie Centrale a velo couche)
-http://lozere.sportnature.free.fr/olivier (un autre Olivier, effectue un tour de l Humalaya, toujours en velo)
-http://capalouest.travelblog.fr (Mathieu et Helene, rencontres a Almaty, sont partis de Mongolie et tentent de rallier la France, toujours a velo).