Nous voici donc a Almaty, ancienne capitale du Kazakhstan, a quelques encablures du Kirghizstan et quelques centaines de kilometres de la Chine...

<KENOX S630 / Samsung S630>
Derriere les montagnes, le Kirghizstan...

<KENOX S630 / Samsung S630>
La cathedrale orthodoxe Zenkof, tout en bois et sans un clou. On y est alles par un jour sans vent, au cas ou...

On y est arrives tant mal que mal, apres d autres peripeties mecaniques...

Depuis quelques jours, la situation s est compliquee a tous les niveaux. Sur le plan technique, les reparations effectuees tout le long du chemin ont effectivement cede les unes apres les autres, et certaines pieces a changer sont evidemment introuvables sur place, tels le variateur par exemple. Seul un acheminement express depuis la France est envisageable.

Mais parallelement, les retards pris a reparer les engins sur la route nous penalisent au niveau du temps qui nous est imparti sur le territoire kazakh (nous devons etre a l exterieur de ses frontieres le 12 au plus tard).

Pour couronner le tout, l obtention du visa chinois est desormais devenue IMPOSSIBLE... Certes nous avions toutes sortes d agrements pour faciliter nos demarches administratives aupres du consulat (dont une lettre d introduction emanant du Service Culturel de l Ambassade de Chine en France), mais, ceux qui connaissent la Chine le savent deja, meme un document signe ou un contrat classe peuvent etre foules aux pieds si les Chinois le decident... Il est clair que, de l aveu meme du Consulat francais a Almaty, les evenements de la Torche olympique a Paris ont definitivement contribue a durcir les echanges diplomatiques entre les deux pays. Sur le bureau du Consul, des passeports diplomatiques attendent depuis des semaines d etre vises par l ambassade chinoise...

De leurs cotes les Chinois demandent desormais toutes sortes de papiers incongrus (lettre d invitation officielle, qui doit etre tamponnee par le Ministere des Affaires Etrangeres Chinois, qui lui meme a stipule que de toute facon il ne tamponnerait plus de lettres d invitation... Lettre de l employeur stipulant que nous sommes bien en conges tout au long de notre sejour en Chine... Photocopies des reservations des hotels nous hebergeant tout au long du trajet... Pour d autres, il a meme ete demande un releve de comptes pour s assurer qu ils avaient assez d argent pour subvenir a leur besoins sur place... Ou bien un billet de train de ligne interieure, qu il est est impossible d avoir puisqu il faut d abord avoir une reservation d hotel... Etc... Et bien sur un billet d avion retour...) Et malgre cela, le Consul se reserve le droit de refuser la demande de visa sans justification au bout du compte...

Bref, le degout total...