C'est un fait : le Kazakhstan est la partie la plus dure que nous ayons eu a traverser jusqu'a present. C'est un autre fait : un scooter est generalement destine a rester en ville ou a ses proches alentours (d'ailleurs les deux-roues sont rares par ici, et nous n'avons vu aucun scooter depuis notre arrivee dans ce pays). Ceci etant dit, il faut bien imaginer que la traversee d'un desert tient plus de la tentative que du defi pur et dur. Imaginer la chaleur et la galere au milieu de nulle part est quelque chose, les vivre au quotidien devient vite plus que penible...

Et pourtant il faut bien trouver des solutions a chaque probleme, et tacher de progresser en esperant trouver de meilleures conditions un peu plus loin, un peu plus tard. Cest ainsi que, depuis le dernier tiers de notre passage en Russie, nous avons pu avancer dans ces steppes devenues du plus en plus arides. Mais depuis une semaine, il faut bien avouer que le terme de desert serait plus approprie.

IMGA0459.JPG
Dernier arret de bus avant le desert...

Notre principale hantise a donc ete de ne pas tomber en panne et de bien calculer nos points electriques, chose devenue difficile avec le vent incessant en sens contraire la plupart du temps, et l'etat LAMENTABLE des routes, quand il y en a ( le sol est sableux, et le macadam se fissure facilement en laissant des trous beants).

<KENOX S630 / Samsung S630>

Entree typique dans un village...

Et quand la route est 'bitumee', on dirait un pierrier fige dans du goudron (qui fond d'ailleurs avec la chaleur).

<KENOX S630 / Samsung S630>

Cote technique, le scooler de Geraldine, le plus "urbain" de nos deux machines, a ete durement eprouve, surtout que sa garde au sol est tres basse, et les pierres rencontrees sur la piste ont fini par avoir raison des attaches de la plaque de protection du dessous. On fait desormais tenir le tout avec la sangle de l'etui de camera. De mon cote, les trepidations perpetuelles ont fini par dessouder un element du chargeur rapide que je transporte, et ca c est la deche supreme, car sans chargeur rapide, plus de possibilite de recharger entre midi et deux, et on s est donc vu dans l obligation de s arreter pour de bon sur notre arret de mi-journee...

IMGA0477.JPG
Pause recharge, pause dodo... Notez la qualite de la literie et la clim special 'plein air'

Pour couronner le tout, en plus des coupures de courant intempestives et quotidiennes, on n'est meme plus surs de trouver du 220V dans les rares villages que nous traversons: apres avoir fait sauter les plombs d'une ecole communale, puis ceux de la cabanne d'un de ses habitants, c'est dans un garage de reparation de Kamaz (l'equivalent de nos bons vieux Berliet) que nous avons pu recharger : l'electricien du coin est venu en personne bidouiller les branchements pour qu'on ait assez de puissance...

<KENOX S630 / Samsung S630>

Heureusement, la gentillesse des gens rencontres tout au long du chemin nous a sauve plusieurs fois la mise, que ce soit au niveau des reparations de fortune ou de l'hebergement. Ainsi nous avons eu l 'opportunite de gouter au fameux 'Besbarmack', plat national fait de pates plates et de viande de mouton ou de cheval, avec un bol de bouillon servi a part.

<KENOX S630 / Samsung S630>
'Besmarmak' signifie '5 doigts' parce qu'on le mange avec les mains... Et non, nous n'avons pas utilise les 2 fourchettes qui nous etaient destinees!

Au fil des jours, on finit par se fondre completement dans le paysage...

<KENOX S630 / Samsung S630>
Parmi ces 3 chameaux, seul l'un d'eux sait conduire un deux-roues. Lequel?

Et puis bien sur, il y a l'etrange etape a Aral, ex-port de peche et desormais tristement connu comme l'un des desastres ecologiques les plus spectaculaires de la planete... Ca fait vraiment bizarre de voir des details qui rappellent le passe maritime de cette petite ville, perdue au beau milieu du desert... Hallucinant.

<KENOX S630 / Samsung S630>
No comment...

IMGA0421.JPG
La Mer d'Aral, a maree tres basse... L'eau se trouve desormais a 80 km de la ville !

Nous sommes desormais un peu plus loin, sur la route des contreforts de l'Himalaya, les rencontres continuent d'etre toujours aussi surprenantes...

<KENOX S630 / Samsung S630>

... Les paysages, toujours aussi beaux...

<KENOX S630 / Samsung S630>

... Et les routes, toujours aussi agreables a pratiquer...

IMGA0449.JPG