... On continue d avancer.

Tout d abord (merci Remdo), vous savez donc que nous avons quitte Odessa avant hier pour partir plein Est, direction la Russie ( que l on devrait normalement atteindre apres demain, mais a chaque jour suffit sa peine, vraiment).

Nous sommes donc actuellement a Melitopol, une ville assez moche, comme celle dans laquelle nous etions hier d ailleurs. Notre trajet (Odessa Mikolaev Nova Khakovka) nous rapproche de plus en plus des cliches ex-sovietiques, en particulier au niveau de l hebergement propose dans les "etablissements d etat" de vieux immeubles gris aux murs lepreux et a la guichetiere habillee a la dernier mode KGB. Triste a mourir. Chaque fois on se dit "on trouvera quelque chose de moins triste demain" et chaque fois c est aussi glauque que la veille.

Ceci dit, nous devons avouer que le beau temps et les rencontres faites au fil des jours sont toujours aussi inattendues et chaleureuses. Hier, alors que nous etions dans une aire de bord de route en train d attendre que la recharge de nos scoolers se temine, quelle ne fut pas notre surprise d entendre parler un jeune en francais. Presentations faites, ce dernier etait avec 3 autres compatriotes et une interprete ukrainienne, et travaillaient a la contruction d une unite de production de Danone, mort de rire. Et comme le hasard fait bien les choses, et que c etait l anniversaire de l un deux, nous avons ete cordialement invites a nous joindre a eux pour boire un petit cognac ukrainien ( de fort bonne tenue ma foi.)

IMGA0295.JPG
Sur la Route de la Soif, avec un jeune fana de boite, Francisco, Jean-Michel-avec-un-an-de-plus, et Olga. Notez mon air joyeux, preuve qu avec un petit coup, les os deviennent plus mous.

Cote route, il faut rendre a Cesar ce qui est a Rosalie et preciser qu elles ne sont finalement pas pire qu en Roumanie, quoique (sauf peut etre en ville), et les Ukrainiens sont bien plus respectueux des usagers. Il est vrai aussi que le trafic est bien moins dense, et donc le stress lie a la circulation s est attenue. Il est d ailleurs assez frequent qu on puisse rouler plus de 5 mn sans croiser de vehicule ou sans se faire doubler ( et pour les reveurs, non ce n est pas parce qu on va vite). Aujourd hui, nous avons fait 50km sans voir une seule maison... A perte de vue, des champs de ble, c est tout. Glups, il faut pas se louper pour effectuer la recharge du jour !

IMGA0297.JPG

Rencontre avec un Cosaque, mais celui la n etait pas tres bavard Du coup, ( et paradoxalement) les stations essence sont nos cibles favorites, pour plusieurs raisons : elles sont sur le bord de la route ( tiens tiens), les pompistes sont morts de rire quand on leur explique ce qu on fait et l accueil est toujours sympa d autant plus que tous les gens qui viennent se ravitailler en essence viennent nous faire un brin de causette, la plupart prend dailleurs les scoolers en photo sur leurs portables.


On se presse on est en train de ce faire virer par une autre demoiselle Kremlin, Juste une derniere photo pour rassurer le patron de Alel quant a la garde de ses engins la nuit : c est devenu une question militaire par ici !

IMGA0287.JPG