La Croisière Verte Paris/Pékin zéro pollution, 100% électrons !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 10 mai 2008

AU PAYS DE DRACULAAAAAA

Sivat la Hongrie...
IMGA0016.JPG

Et Bunaziua la Roumanie (euh c est du phonetique).
IMGA0033.JPG

Pas mecontents d avoir laisse derriere nous les routes du reseau secondaire hongrois, qu on pourrait comparer a de la laterite bitumee... A notre vitesse (45/50kmh), le probleme est que nous allons trop lentement pour absorber le choc perpetuel de la tole ondulee qui sert de route, et deja trop vite pour eviter a temps les trous et autres nids de poule ( en Hongrie on pourrait dire des nids d autruche). En consequence, on regarde beaucoup moins alentours et notre vue se limite souvent aux 10m qui nous precedent. Ceci dit, nous prenons toujours autant de plaisir a decouvrir les petites villes colorees, au charme un rien suranne, et nous redoublons de ruse pour recharger nos engins a midi...
IMGA0021.JPG
Recharge sauvage dans un parc municipal en Hongrie

Il faut avouer que nous avons rencontre un franc succes avec nos scoolers qui filent dans un sifflement a la Cosmos 1999 et nos sacs avec les roues de secours accrochees derriere le dos ( euh quel dos ? Depuis que la route joue aux osselets avec nos vertebres, on a le look de Mr Burns des Simpsons quand on descend des engins). Certains nous abordent avec des questions techniques, d autres nous demandent le pourquoi de cette aventure, et tous nous disent qu on est cingles, ce que je prends personnellement pour un compliment...

La Roumanie quant a elle s annonce differente de ce que nous avons connu jusqu a present. L ambiance est plus latine et le comportement routier va de pair... On a les fesses qui font mal a force de les serrer a chaque fois que quelqu un nous double ( en l occurence, tout le monde, sauf les charettes et les tracteurs que l on rencontre regulierement), et on vit le grossissement des camions dans les retros comme de veritables missiles alors qu on continue a gerer nos 10m de nids de poule en avant... La RN4 ? Du Flamby sur un lit de groseilles a cote.

Ceci dit, on est toujours sous le charme des scenes de vies rurales (coupeurs a la faux, meules de foin, chevaux de bat...) au fur et a mesure de notre progression dans les Carpathes.
IMGA0037.JPG
Eglise peinte, remarquez une nonne au premier plan

On vous laisse, on va acheter de l ail, quelques pieux et des crucifix en prevision...

mercredi 7 mai 2008

LE SCOOLER HANTE

(Raaaaaaah ces claviers hongrois) Nous voila enfin repartis sur les routes d Europe centrale, apres quelques moments assez galeres concernant un mysterieux probleme electrique sur le scooler orange... En fait pour ne rien cacher, on trainait ces soucis depuis le depart (changements de tension intempestifs), auxquels se sont rajoutes des soucis au niveau du relai 12v (ouah le technicos).
Afin de mettre toutes les chances de notre cote, on avait donc opte pour une escale technique a Vienne, celle de Ulm n ayant rien donne de satisfaisant ( et oui on ne raconte pas tout). Pendant 5 jours, grace aux membres de Eurosolar ( association promouvant les transports electriques), on s est balade d une maison a un atelier prive, en passant par les locaux de la fac de Techno... Tout y est passe, je ne savais qu un engin si compact pouvait renfermer autant de pieces...
CIMG3684.JPG
Konrad et son apprenti aux deux mains gauches.

On avoue que, le temps passant et les solutions s amenuisant, on a eu peur de voir le projet compromis...

C est finalement hier soir, tard dans la nuit et dans les bureaux de Sacha (Dieu existe, nous l avons vu, il est serbe et il fait 2m) a la fac, que tous les problemes semblent avoir ete regles...
CIMG3699.JPG
Le Dieu Sacha et Bernado Soubirou

On a donc pu reprendre la route, ce qui nest pas plus mal car cote financier, Vienne et largement plus cher que les villes alentours, et comme Geraldine a trouve amusant de perdre sa carte bleue, on se retrouve avec des retraits limites... Et pour continuer dans les nouvelles rigolottes, son appareil photo vient de nous lacher...Glups, je vais essayer de la semer demain afin de ne pas me prendre un meteorite sur la figure ou etre course par un troupeau de canards en rut.

Aujourd hui, malgre un depart tardif, on a fait fissa et apres avoir traverse un petit morceau de Slovaquie...
IMGA0004.JPG
Ooooooh un Bratislava boy (pari gagne pour Celine)

...nous voici donc en Hongrie, a Mosonmagyarovar (authentique).
IMGA0007.JPG

Dans notre longue quete sur la Route de la Soif, nous ne pouvons resister au plaisir de vous montrer combien nous travaillons dur, preuve en est cette emouvante rencontre avec ce semillant tenancier de bar aux nombreux records mondiaux de moustache (1,70m d envergure ) !
CIMG3677.JPG

dimanche 4 mai 2008

VIENNE

Non ce n est pas de notre faute...On se retrouve avec un petit probleme technique sur un des deux Scoolers. Et comme cest un long week-end (1er mai oblige), nous voila bloques a Vienne pour quelques jours (notez qu il vaut mieux que ce soit ici qu a Mulhouse). Profitons-en pour repondre aux questions des eleves de certaines ecoles qui suivent l aventure assiduement :

Le terme de Scooler a ete invente par Gilles Grosjean (le concepteur) afin de demarquer ses machines , propulsees a l electricite ( scooLer) des engins conventionnels, dits thermiques (scooTer).

Cote position, meme si le Scooler est plus haut, nous avons tout de meme adopte la fameuse posture du "foetus coince dans l oeuf", qui nous donne un look a la Kevin-qui-se-la-pete-en-rentrant-du-college. C est pas tres James Bond, mais ca repose le dos...

Pour ce qui est de la motivation d un tel voyage, il faut se reporter aux premiers billets de ce blog. Ajoutons juste qu a l instar de mes precedentes aventures, le denominateur commun a toujours ete de pouvoir se deplacer avec des moyens de transport non polluants ( a cheval, a pied, en radeau...). A ce sujet, s il y en a qui sont interesses par le tour de l Australie en autruche...

Pour ce qui est d arriver pour les J.O., on espere partir de Pekin juste avant, ceci conditionnera vraisemblablement notre entree sur le terrtoire chinois ( les visas pour cette periode sont desormais tres difficiles a obtenir, pour un tas de raisons evidentes...).

Petites photos culturelles :

Bild_002.jpg
La KarlsKirche.

Bild_008.jpg
Le fameux Bretzel national (je parle de la nourriture, pas de Geraldine): On comprend meux pourquoi Georges Bush a failli s etouffer avec l un d eux...

CIMG3620.JPG
Le fameux chateau de Schönbrunn, dans les jardins duquel se trouve un grand zoo. Un animal semble d ailleurs s etre echappe.

vendredi 2 mai 2008

ASPECTS PRATIQUES

Oooooooooooooooh un autre point internet ! On en profite pour repondre aux attentes des pros du vehicule electrique qui sont bien tristes de n avoir plus de details sur les lieux de recharge...
Effectivement, on a un chargeur rapide (et lourd) qui nous permet de recharger entre midi et deux afin de continuer notre route l apres midi
CIMG3556.JPG
Branchement du chargeur rapide et lourd...

Le temps de recharge rapide est de 3 heures. Pour les points de recharge, ils sont ecclectiques . mairies (mais les secretaires de l accueil peuvent etre difficiles a persuader : "Aaaah c est pour le jeu televise ? Pekin Express ? Ouh mais je suis toute decoiffee... Hein, des scooters ? Mecekoacetistoire ?")
Il y a aussi les bars et les restos (ca marche bien mais du coup qu est ce qu on boit comme cafe et comme biere), et meme les stations de lavage ( et oui il y a generalement une prise pres de l endroit ou on met les pieces, mais il faut se preparer a squatter l endroit pendant 3 heures...).
On peut aussi trouver des endroits bien plus odorants au pied des immeubles...
CIMG3552.JPG
Exemple d endroit bien plus odorant.

En ce qui concerne la logistique publique pour recharger les vehicules electriques, il est clair que la France est en retard par rapport a ses voisins de lest... On a en effet pu trouver des lieux de recharge devant des mairies, et meme devant des hotels...CIMG3560.JPG
CIMG3597.JPG

Allez on ne resiste pas a l envie de vous montrer une photo de notre plus belle etape, le long du Danubeuh Bleuh (en Autriche), pompom, pompom...CIMG3547.JPG
Tagada tsoin tsoin

...LA POLICE ALLEMANDE EST SYMPA

......Puis cest la Pafiere afec ses pierres plontes telicieusses, ses großes forets noires et ses cholis chateaux...
depart_073.JPGdepart_087.JPG

Cependant, il est est a souligner qu a l image de la France et comme tous les pays europeens semble-t-il, le reseau routier n est fait que pour les voitures ou autres bolides roulant a plus de 90 kmh: Avec nos 50kmh max, nous tenons donc plus du velo que du ZZR1400, et notre principal souci est d eviter les gros axes aurotoutiers. Nous avons bien tente un coup en empruntant un voie rapide sur quelques km aux alentours de Munich, mais la sanction ne s est pas faite attendre . Deux minutes plus tard, une superbe Audi R8 ralentissait devant nous, sur le bas-cote. Fichtre me dis-je, surement un brave touriste en quete d exotisme et voulant nous poser quelques questions... Nous avons fait moins les fiers quand les gyrophares incrustes dans la lunette arriere se sont allumes. Glups. Palabres en germanogestes, Starsky et Hutch sont sideres par notre histoire et decident au final de nous escorter jusqu a la station service suivante... Je peux vous assurer que deux scooters suivis d une Audi R8 avec les gyrophares a la tombee de la nuit, c est du plus bel effet (quand je pense que nos flics se baladent en 306 break...). Gentils comme tout, et moyennant deux autographes, ils communiquent notre signalement au poste central ( et oui, nous n avons pas d immatriculation...) afin qu on ne soit plus controles sur le sol allemand. Trop fort ces CHIPS en Audi.
depart_093.JPG
Les amis de Derrick

1000EME KILOMETRE...

(Et toujours ces claviers a la noix...)

Bon je vais tacher de rattrapper le temps perdu et reprendre le trajet la ou on l avait laisse la derniere fois, c est a dire au sortir de Paris (nuit noire, froid glacial sur la RN4, etc.) .
Comme cette aventure est suivie par des classes de tout age, nous profitons de l occasion pour faire quelques photos des sites dignes d interet (non, pas les bars): Voici donc ci dessous une petite photo de la fameuse place Stanislas de Nancy.depart_031.JPG
Dark Vador en vacances

Puis en route pour Strasbourg, ou nous nous sommes arretes a Petite France
depart_065.JPG
depart_067.JPG
Le retour du Jedi et R2D2

mardi 29 avril 2008

AU PAYS, DE SISSI.....

(Quelle galere ces claviers autrichiens...) Tant de choses a dire depuis la derniere fois ! Tout d abord, on est pas loin de Vienne, mais oui mais oui ! J ecris dun cafe internet dans un camping le long du Danubeuh Bleuh, pompom, pompom... Le temps nous est compte, donc j ecrirai plus longuement demain.

Cote anecdotes, on a fait connaissancce avec les copains de l inspecteur Derrick a Munich, on vous mettra la photo en ligne demain...

Cote temps, le soleil nous a quitte et aujourd hui ca a ete assez horrible, flotte et froid, juste comme on peut l imaginer . Les gouttes d eau qui vous rentrent dans le cou, les pieds trempes, la buee sur la visiere, les gants aglaglagla. On a l impression que notre cou a ete amidonne tellement il est devenu raide, et on est passe du stade des douleurs lombaires a celui des contractures dorsales, et celui des rhumatismes approche, je le sens...

Cote technique effectivement (bravo Remdo) on doit refaire une recharge rapide apres 110 km, durant 3h environ, ce qui nous donne l excuse de s arreter dans les bars pour demander (tant bien que mal) une prise.... Nous avons donc decide de surnommer ce trajet "la route de la soif" (Copyright Seb)

A demain pour plus de nouvelles neuves !

samedi 26 avril 2008

C'EST PARTI !

Enfin... Bon on vous épargne toutes les galères qui n'ont cessé de s'accumuler à longueur de journée, comme si le Puni nous avait Bon Dieu ! Mes ancêtres ont dû faire des trucs affreux que je dois expier à présent... Tout çà pour dire que la préparation du Paris-Dakar, à côté, c'est du coulis de framboise sur un tiramisu au café Blue Mountain.

Voici donc la photo qui a officialisé notre départ. Le gars au milieu, c'es Mac Gyver, alias Gilles Grosjean, le concepteur des Scoolers. Au passage, on remercie chaleureusement Rémi pour nous avoir guidé à travers Paris sans qu'on ait à se soucier des panneaux...CIMG3390.JPG

Actuellement, on est à la veille de passer la frontière allemande, et nous avons fait notre premier exploit, à savoir franchir le col Wahlsberg, à 652m d'altitude (les connaisseurs apprécieront...) .

On en est à notre phase de prise de marque actuellement, et on est plutôt crevés, car il nous faut désormais rattrapper le temps perdu. Oubliez donc les étapes qui avaient été citées précédemment, nous allons désormais relever le défi de rallier Paris à Pékin en 100 jours, et nous allons donc rallonger nos étapes, qui vont passer à 200km/jour (là aussi, les connaisseurs apprécieront...).

On a mal partout et on découvre en particulier qu'on a plein d'endroits dans le dos qu'on ne soupçonne pas tant que ça ne fait pas mal...

Il est 2heures du mat et j'écris depuis le studio d'un étudiant strasbourgeois qui a bien voulu nous héberger. Comme on reprend la route demain à 7heures, je vais arrêter là mon blabla, mais j'écrirai plus longuement dès que je le pourrai.

A très bientôt pour d'autres impressions et plein de détails croustillants dans le prochain épisode "Boule et Bill au pays de Claudia Schiffer" (d'autres connaisseurs continueront d'apprécier...).

lundi 7 avril 2008

REMARQUES JUDICIEUSES

logo officiel
(Oooooooooooooooooooh le beau logo !!!)

Merci à tous pour vos délicieux commentaires, dont certains soulèvent des remarques fort intéressantes auxquelles je vais m'efforcer de répondre.

Le coût énergétique : oui je confirme qu'il sera de moins de 30 euros pout tout le voyage ! J'avoue que moi-même n'en suis pas revenu, mais les chiffres (données officielles, cf. www.alel.fr) sont bien là : le Scooler Long Range "consomme" 0,19 centimes d'euros d'électricité pour cent kilomètres, soit 1,90 euros/1.000 km, et donc 28,5 euros pour la totalité du trajet.
Evidemment ce chiffre est théorique, puisque basé sur le tarif "nuit" d'EDF, lui-même le plus bas rencontré sur tout le voyage : avec ces 80% d'électricité d'origine nucléaire, EDF fournit cette énergie à des prix très bas, quoiqu'on puisse en penser à chaque fois qu'on découvre nos factures !...

Les bagages : (euh quels bagages ?...). Tous les voyages en deux-roues posent le problème crucial de la charge embarquée. Nous avons réussi à limiter nos effets personnels à 6kg chacun (ce qui, mesdames et mesdemoiselles, est une véritable prouesse pour Géraldine, qui semble avoir été en proie à de véritables choix cornéliens, aaaaaaaaaaaah les femmes), auxquels il faut rajouter le matériel photo/ciné, les cartes, (plus les casques, les cadenas, etc). Tout çà est disposé dans deux sacs à dos que nous porterons, posés sur le siège arrière de nos scooters, coincés par les top-cases dans lesquels se trouveront le matériel technique de réparation et les chargeurs électriques.
Nous devons donc répartir un devis de masse de l'ordre de 30 kg sur les deux scooters, de manière à ce que la le poids total, pilote inclus, soit de 80 kg/scooter. Vous l'aurez compris, Géraldine étant plus légère, elle devra porter plus de poids que moi (j'adoooore cette logique !).

A titre indicatif, pour ceux et celles qui voudraient poser des questions qui demanderaient des détails nécessitant un long développement, n'hésitez pas à me contacter sur mon adresse mail personnelle :
reivaxin@free.fr

mercredi 2 avril 2008

INTERLUDE

Oui je sais, ça fait longtemps... Bon pour faire court, ALEL a rencontré quelques problèmes durant la modification des châssis des deux Scoolers (et non pas Scooters), ce qui occasionne un retard que nos nerfs d'acier arrivent à gérer sans problème grâce à notre sang-froid légendaire. A priori le Grand Départ serait pour la semaine prochaine...

En attendant, (et oui il faut bien meubler), nous tenons à remercier toutes les écoles et facultés qui suivent ce projet : citons en particulier L'ATS de Lille avec les BTS Industrie Graphique, le Collège Plateau-Goyaves de Saint-Louis de la Réunion, les écoles élementaires de Baule et d'Ambres, dont on voit le public fort concentré sur le cliché ci-joint lors de notre conférence internationale sur place.

Conférence internationale à Ambres

Nous remercions également Uniterre (cf. www.uniterre.fr) pour leur soutien, ainsi que la société Adhéris (merci Fred !) et l'association Mobil'éco (merci Christian !). C'est aussi grâce à eux que nous aurons le privilège de nous congeler sur les routes d'Europe avant de nous consumer sur les plateaux d'Asie centrale.

- page 3 de 4 -