La Croisière Verte Paris/Pékin zéro pollution, 100% électrons !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 26 novembre 2009

EN ROUTE POUR DE NOUVELLES AVENTURES !!!

Et oui, après un an et demi de pause, nous remettons çà ! Pour notre prochain défi transcontinental 100% électrique, c'est Venturi, en partenariat avec Citroën-PSA qui nous fournit le véhicule, à quatre roues cette fois-ci!
Pour suivre ce nouveau périple dont le départ est prévu le 2 mai prochain depuis l'Exposition Universelle de Shanghaï, voici Le site "officiel" de l'aventure (parrainage oblige) :

http://www.shanghai-paris.fr

Pour ce qui est de notre lien plus "personnel" , vous pourrez suivre toutes les anecdotes croustillantes sur :

http://www.lacroisiereverte-shanghaitoparis.blogspot.com

A bientôt pour de nouvelles aventures électriques!!!

Xav

vendredi 12 juin 2009

La croisière verte en vidéo !

Ou presque, étant donné qu'il s'agit d'un montage à partir des nombreuses photos prises durant cette aventure ;)


lundi 28 juillet 2008

DERNIERES IMAGES

Où l'on reparle des scoolers....

3.jpg

4.jpg

Les voici enfin arrivés Roissy. Remdo, fidèle correspondant sur place, s'est dévoué pour aller les chercher avant que Gilles Grosjean n'aille les récupérer pour les ramener chez Alel.

Cela a du sembler incroyable à nos deux scoolers de parcourir le trajet inverse en une dizaine d'heures seulement...

mercredi 9 juillet 2008

EPILOGUE

Fichtre, je ne m attendais pas a ecrire ce titre maintenant, dans de telles conditions...

"J'ai tout mon temps". Voila la phrase magique qui m'a le plus marque lors de ce voyage. Nous aurions pu l'entendre dire par un de ces kazakhs au visage empoussiere et au sourire edente, assis sur ses talons au bord de la piste, a regarder doucement la vie s'ecouler jour apres jour sous le ciel brulant. Ou bien par la paysanne roumaine assise au sommet d un tas de foin, en haut de sa carriole tiree cahin-caha par un ane indolent. Ou encore par ce berger moldave descendant doucement de la montagne au milieu de son troupeau de chevres... Paradoxalement, c'est Olivier, un des velocyclistes francais rencontres en Russie, qui l'a prononcee. Lui au moins a compte large : 10 mois pour finir de s'immerger dans son voyage, et disparaitre au fond de son reve et de ses nouvelles vies vecues tout au long des rencontres...

Le temps. Voila bien ce qui a manque a cette aventure. Pas le temps pour la performance, celui qu'on peut gerer de maniere comptable, a la maniere d un Tour de France ou d un Paris-Dakar. Non, je parle du temps des imponderables, du temps a discuter pour faire les bons choix, du temps des inevitables bloquages administratifs, des reparations a faire et a refaire, celui des pannes et des depannages... Et bien sur, du temps des rencontres qu on voudrait plus longues, celui de la contemplation des contrees traversees... Bref, le temps pour effectuer tous les voyages qu'une aventure de ce genre peut impliquer...

"J'ai tout mon temps". Le grand regret de cette aventure, c est de ne pas avoir ete en mesure de prononcer ces mots...

Le temps nous a donc manque pour debloquer la situation dans laquelle nous nous trouvons depuis 10 jours maintenant a Almaty. Parvenir a reparer et remettre en etat les scoolers aurait pu etre faisable, mais pour faire entendre raison aux autorites chinoises au sujet de notre situation, il aurait fallu au moins attendre 1 mois et demi, le temps que les JO se terminent... Ces fameux Jeux Olympiques, que j avais pris deliberement comme le point d'orgue de notre voyage, pensant qu ils seraient le magnifique porte-voix de notre aventure, se sont donc reveles etre les fossoyeurs de La Croisiere Verte... Frustration et amertume inevitable a ce sujet.


<KENOX S630 / Samsung S630>
Un dernier au revoir au scooler, pret a partir en fret aerien. Tres gros pincement au coeur... Sur le flanc de l'engin, une retrospective des pays traverses. Ce simple detail s est avere tres utile pour amorcer nos rencontres.
Euh derriere, oui c est bien moi, je me suis rase en signe de deuil de l'aventure...


Ceci dit, les aspects positifs de ce periple ne manquent pas, a plus d'un titre. Un petit bilan s'impose.

Tout d abord, le but premier de ce voyage est atteint : on peut aller loin, tres loin, avec la seule energie electrique. Avoir choisi des deux-roues pour effectuer ce constat est encore plus probant bien sur. Au niveau europeen, la logistique electrique n a pas manque, l'accueil a ete en general favorable, bien que parfois frileux. A l'inverse, il a ete moins aise de trouver du premier coup le bon point electrique en Asie, mais l'enthousiasme souleve par notre periple a toujours fait oublier les difficultes liees a notre mode de transport. Le Kazakhstan est surement le meilleur reflet de ce constat : pour cet ancien pays de nomades, contraints a la sedentarisation sous Staline, le Voyageur est un hote de marque et il doit etre traite comme tel. Nous avons ici saisi le plein sens de notre aventure au niveau humain.

Pour ce qui est des prises electriques, nous n'avons pas eu a nous servir de nos adaptateurs (ceux-ci etaient destines a la Chine...).

Quant au trajet, il est clair qu'a la lumiere de notre experience, nous ne saurions conseiller a d'eventuels successeurs prets a relever le defi (clin d oeil a Double-Hybride) la route que nous avons suivie au Kazakhstan. En effet nous devions a l'origine passer plus au nord. Nous avons change a la derniere minute pour rattrapper le temps perdu (...) ; le trajet allant d'Atyrau a Aral est a la limite du praticable et vraiment eprouvant (quoique magnifique et impressionnant), tant pour la mecanique que pour les nerfs...
Au palmares des routes affreuses, c'est donc le Kazakhstan qui remporte la palme haut la main. La Roumanie nous a aussi laisse un souvenir marquant a ce sujet. Notre dos et nos reins se rappellent egalement de certains passages en Ukraine...

Et puis il y a les scoolers. Que dire a leur sujet ? Nous avons traverse l'Europe et l'Asie Centrale avec eux, et avons etabli le nouveau record de distance parcourue sur un vehicule electrique homologue, soit 8.500 kilometres. (New record of the longest distance on an all-electric homologated vehicle : 8.500 km). En deux-roues ! Mort de rire... Leur force : une autonomie hors norme, et un chassis et des suspensions excellents (les seuls deux-roues rencontres au kazakhstan etaient des trails de forte cylindree). Leur faiblesse : comme tous les vehicules roulant avec cette energie, c'est d'etre les pionniers de l 'ere electrique au niveau mondial... On peut trouver un carburateur de Mercedes a Quandiagash, mais pas encore de variateur Curtis... Nous avons aussi ete penalise par le peu de materiel embarque. Il est clair qu effectuer le meme trajet en voiture serait plus aise, ne serait-ce que par l'emport de pieces detachees et de materiel de communication plus sophistique.


Je voudrais profiter de ce dernier billet pour remercier encore chaleureusement toutes les personnes qui ont suivi depuis le debut (et meme avant!) ce qui restera pour moi une fabuleuse experience bien sur. Vos commentaires ont souvent ete le rayon de soleil attendu apres de longues journees de doutes et d abattement, et il y en a eu...

Un grand merci a ALEL et Gilles Grosjean, genial concepteur des Scoolers, qui nous a fait confiance et sans qui ce voyage n aurait pu etre realise. Merci a la societe EUROSOLAR, Remdo et Double-Hybride, tous deux tres impliques dans le monde du Vehicule Electrique, et dont les conseils et encouragements ont ete bien souvent une source de reconfort.. Merci a Rudy pour son enorme travail de communication au sein de l'ATS de Lille, et merci aux ecoles d Ambres, de Baule, et de Plateau-Goyaves, d avoir suivi ce periple !
Et puis bien sur un grand merci a ma co-equipiere Geraldine, stoique dans l epreuve et enthousiaste durant tout le voyage...


Allez, pour le plaisir, un petit florilege restrospectif de l'aventure, avec comme fil conducteur nos montures electriques...

depart_007.JPG
C'est fou tout ce qu on peut mettre dans un Renault Espace... Paris

depart_025.JPG
Traversee des plaines francaises

depart_072.JPG
La Foret Noire, Allemagne

depart_100.JPG
Arrivee en Autriche

CIMG3546.JPG
Pause le long du Danube, Autriche

IMGA0049.JPG
Arrivee dans les Carpathes, Roumanie

IMGA0092.JPG
Devant l'Alliance Francaise de Constanta, Roumanie

IMGA0166.JPG
Traversee du Danube en bac, Roumanie

IMGA0379.JPG
Enieme controle de police, Ukraine

<KENOX S630 / Samsung S630>
Traversee des steppes le long de la Mer Noire, Ukraine

<KENOX S630 / Samsung S630>
Protection artisanale des chrageurs durant la nuit, Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Rencontre avec un lutin genereux qui nous a offert un porte-cle, des roses, un cd de rock, une peluche, des bonbons...Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Steppes russes

IMGP5318.JPG
Passage a la tele, Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Option d achat passee avec de futurs acheteurs, Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Pont flottant dans le delta de la Volga, Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Ce qu'il ne faut pas faire pour se payer un peu d'electricite... Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Scoolermania, Russie

<KENOX S630 / Samsung S630>
Bivouac dans une camionnette en plein desert avec son chauffeur ivre... KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Centre-ville dans le desert... KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Arret de bus (et point d'ombre), KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Pause virile devant les engins, KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Repos et reparations chez l'habitant, KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Bip-bip dans le desert, pris en photo par Vil-Coyote. KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Hahaha, tout le monde n'a pas la chance de se deplacer en Scooler ! KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
..., KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
La ville sainte de Turkestan, KZ

<KENOX S630 / Samsung S630>
Depart emouvant apres une etape...KZ



C est avec grand plaisir que Je me tiens a disposition de quiconque voudrait plus de details sur tel ou tel aspect de cette aventure. Mes coordonnees :

Xavier CHEVRIN. email : reivaxin@free.fr


Encore merci a tous, et A BIENTOT POUR DE NOUVELLES AVENTURES !

P1010883.JPG


Pour tous ceux qui aiment l'Ailleurs vu differemment et les voyageurs originaux, voici les liens de quelques amis que nous avons rencontres tout au long du chemin :
-www.frogonabike.com (Arnaud, rencontre a Astrakhan, traverse toute l Asie a velo)
-www.bikarouk.com (Olivier, rencontre a Salsk, entreprend de faire une enorme boucle en Asie Centrale a velo couche)
-http://lozere.sportnature.free.fr/olivier (un autre Olivier, effectue un tour de l Humalaya, toujours en velo)
-http://capalouest.travelblog.fr (Mathieu et Helene, rencontres a Almaty, sont partis de Mongolie et tentent de rallier la France, toujours a velo).

C'est fini... Merci...

Non, par Geraldine...

<KENOX S630 / Samsung S630>

L'aventure est finie... enfin cette aventure... Toutes les autres continuent.

Un peu de frustration tout de meme...

Nous avons amene les scoolers a l'aeroport. Ils attendent l'avion qui les ramenera chez leur concepteur. Le moment a ete un peu difficile. Pesee des engins... mais aussi de tout le chemin parcouru, de tout ce que cette aventure m'a apporte.
Prise de conscience que c'est bien fini. Etreinte pour se dire aurevoir. Quelques larmes de nostalgie. Ce scooler m'aura amenee loin, tres loin... sur un autre continent... a la rencontre des autres et de moi-meme.

Alors merci Xavier d'avoir un jour fait ce reve fou. Merci Gilles de l'avoir rendu possible. Merci a tous ceux qui ont suivi l'aventure, billet apres billet.

vendredi 4 juillet 2008

ALMATY = CHINE - 500km...

Nous voici donc a Almaty, ancienne capitale du Kazakhstan, a quelques encablures du Kirghizstan et quelques centaines de kilometres de la Chine...

<KENOX S630 / Samsung S630>
Derriere les montagnes, le Kirghizstan...

<KENOX S630 / Samsung S630>
La cathedrale orthodoxe Zenkof, tout en bois et sans un clou. On y est alles par un jour sans vent, au cas ou...

On y est arrives tant mal que mal, apres d autres peripeties mecaniques...

Depuis quelques jours, la situation s est compliquee a tous les niveaux. Sur le plan technique, les reparations effectuees tout le long du chemin ont effectivement cede les unes apres les autres, et certaines pieces a changer sont evidemment introuvables sur place, tels le variateur par exemple. Seul un acheminement express depuis la France est envisageable.

Mais parallelement, les retards pris a reparer les engins sur la route nous penalisent au niveau du temps qui nous est imparti sur le territoire kazakh (nous devons etre a l exterieur de ses frontieres le 12 au plus tard).

Pour couronner le tout, l obtention du visa chinois est desormais devenue IMPOSSIBLE... Certes nous avions toutes sortes d agrements pour faciliter nos demarches administratives aupres du consulat (dont une lettre d introduction emanant du Service Culturel de l Ambassade de Chine en France), mais, ceux qui connaissent la Chine le savent deja, meme un document signe ou un contrat classe peuvent etre foules aux pieds si les Chinois le decident... Il est clair que, de l aveu meme du Consulat francais a Almaty, les evenements de la Torche olympique a Paris ont definitivement contribue a durcir les echanges diplomatiques entre les deux pays. Sur le bureau du Consul, des passeports diplomatiques attendent depuis des semaines d etre vises par l ambassade chinoise...

De leurs cotes les Chinois demandent desormais toutes sortes de papiers incongrus (lettre d invitation officielle, qui doit etre tamponnee par le Ministere des Affaires Etrangeres Chinois, qui lui meme a stipule que de toute facon il ne tamponnerait plus de lettres d invitation... Lettre de l employeur stipulant que nous sommes bien en conges tout au long de notre sejour en Chine... Photocopies des reservations des hotels nous hebergeant tout au long du trajet... Pour d autres, il a meme ete demande un releve de comptes pour s assurer qu ils avaient assez d argent pour subvenir a leur besoins sur place... Ou bien un billet de train de ligne interieure, qu il est est impossible d avoir puisqu il faut d abord avoir une reservation d hotel... Etc... Et bien sur un billet d avion retour...) Et malgre cela, le Consul se reserve le droit de refuser la demande de visa sans justification au bout du compte...

Bref, le degout total...

mardi 1 juillet 2008

CHYMKENT-TARAZ

Par Geraldine...

Xavier se repose de toutes nos mesaventures...

Nous avons fait une pause technique a Chymkent. Il fallait reparer le variateur du scooler orange ainsi que la poignee d'acceleration. On en a profite pour s'outiller un peu et se procurer de quoi rafistoler la coque de mon scooler au bazar (sangles...).

<KENOX S630 / Samsung S630>

Moment tres sympa dans ce marche anime et colore. Nous n'avons rien invente avec nos super-hyper-marches a l'occidentale. Ici on trouve de tout. De l'amande grillee aux chaussures en passant par du cable electrique.

<KENOX S630 / Samsung S630>

<KENOX S630 / Samsung S630>

On pensait avoir vecu la pire des journees... mais ce n'etait rien par rapport aux suivantes...

Dimanche, les galeres commencent tres tot le matin (mais quand vont-elles passer aux 35 heures !). Je me rends compte que mon chargeur lent ne fonctionne plus. On avait quand meme mis des heures a le reparer deux jours plus tot... Mais il en faut plus pour miner notre moral d'acier. 30 minutes plus tard, je tombe en panne... La reparation est facile, c'est une fois de plus un cable de batterie qui a cede sous les trepidations. Mais il en faut encore plus pour nous abattre... On repart. 60 kms plus loin, c'est au tour de Xavier. Sa poignee d'acceleration (reparee la veille !) recasse... Nous prenons conscience que tous les rafistolages de nos amis africo-kazakhs cedent un a un. Cependant nous arrivons encore a reparer grace a l'aide d'un ancien champion de moto qui travaille comme mecanicien dans les parages. Apres quelques heures de travail en plein soleil, il parviendra a reparer. En echange, une biere et une moment de convivialite.

<KENOX S630 / Samsung S630>

Il est 18h00 et il nous reste encore 130kms a parcourir jusqu'a Taraz... Heureusement les paysages sont vraiment beaux. La vie a repris depuis Chymkent. Tout est plus vert. On longe le Syr-Daria. Les vendeurs de fruits animent les bords de routes.

<KENOX S630 / Samsung S630>

Au loin nous pouvons desormais contempler les sommets enneiges de l'Himalaya !

<KENOX S630 / Samsung S630>

Seuls les controles policiers viennent gacher notre plaisir. Depuis que nous sommes rentres au Kazakhstan, ils nous arretent systematiquement... et il y en a ! Toujours le meme rituel. Air etonne a notre approche... brandissement de la petite matraque rouge... coup de sifflet... On s'arrete... "Atkuda" (d'ou viens-tu?)... Souvent pas de controle, juste la curiosite... ou l'envie de nous mettre une amende sous un faux pretexte. Une fois ils m'ont arretee pour exces de vitesse ! En scooler ! L'homme au kepi m'a flashee a 37kms/h... C'etait limite a 20 kms/h sur 20 m le temps du barrage policier. Sympa, il nous a fait signe de reprendre la route.

La nuit tombe et c'est dans le noir (pour economiser notre energie) que nous arrivons enfin a destination... Scrutant le sol pour ne pas tomber dans les pieges tendus par les pilleurs de plaques de bouches d'egouts.

<KENOX S630 / Samsung S630>

Lundi. Apres une bonne nuit de sommeil, nous partons tout ragaillardis... Si tout va bien dans 3 jours nous sommes a Almaty. Si tout va bien... Petite pause culturelle devant un mausolee.

<KENOX S630 / Samsung S630>
Mausolee Dauitbek destine a un roi mongol et qui aurait ete deliberement construit de guingois pour denoncer sa cruaute legendaire...

La route grimpe desormais et serpente entre les collines. Ca change du desert ! mais ce qui ne change pas ce sont les pannes. La reparation du variateur de Xavier la veille a Chymkent n'a pas tenu. Impossible de bouger. Pas de panique ! Enfin si un peu ! Il faut revenir sur nos pas. Nous n'avons fait que 30 kms. Mais les camions qui passent sont trop hauts pour charger le scooler (150kgs !). Et c'est la qu'intervient la sangle achetee au bazar ! Je vais tracter Xavier jusqu'a Taraz...

<KENOX S630 / Samsung S630>
Mission impossible... accomplie.

Voila ou nous en sommes... On vous tient au courant...

vendredi 27 juin 2008

ARAL-CHYMKENT

Par Geraldine...

Et oui, Xavier est en train de courir les garages pour faire reparer son scooler! Cette fois-ci c'est le sien qui fait des siennes...

On commence par le meilleur ou par le pire? Car ici il n'y a pas de juste milieu, tout se savoure a haute dose, rien n'est fade.

Les engins souffrent terriblement. Les avaries s'accumulent. Mais il fallait s'y attendre, les scooters ne sont pas des vehicules tout terrain... A notre arrivee a Qizilorda, nous faisons le bilan technique : un pneu creve, un autre lisse avec une hernie, mon chargeur lent qui ne fonctionne plus et le chargeur rapide dont une voie sur les deux a lache... En une journee ereintante on arrive a changer le pneu et reparer le chargeur lent dans un garage poussiereux et une chaleur toujours aussi eprouvante. Les hommes s'attroupent autour du scooler et travaillent des heures durant (9 heures sans meme une pause dejeuner). A chaque fois que je veux aider ils me repoussent gentiment en me faisant comprendre que ce n'est pas le role d'une femme. Alors ils m'amenent une chaise, puis un coussin, puis du the, des gateaux... Deux clans se forment : autour de Xavier ceux qui reparent, autour de moi les curieux qui viennent me faire la conversation (limitee !) et m'offrir un peu de confort et de reconfort.

S6300709.JPG

On repartira... sans rien payer. Car maintenant, disent-ils, on est des amis.

Ici c'est toujours le desert...

S6300824.JPG
La preuve...

S6300823.JPG
Notez toujours l'etat des routes...

Les villages restent rares et l'electricite aussi. On peut parfois attendre une apres-midi entiere qu'elle revienne ! Heureusement les belles rencontres font passer le temps plus vite.

S6300722.JPG

Au bout du desert, Turkestan etait pour nous et depuis bien longtemps une etape tres attendue... ville mythique qui renferme le plus beau monument du Kazakhstan. Elle ne nous a pas decus...

S6300894.JPG
Gilles, on a enfreint la loi pour cette photo-souvenir!

S6300893.JPG
Le mausolee de Yasaui (un des premiers sages soufis) si important dans le monde musulman que trois pelerinages au mausolee equivalent a un pelerinage a la Mecque

Apres le meilleur... Ca y est ! On a vecu la pire des journees de notre periple (Nerveusement)... enfin si elle n'est pas a venir... Sur la route de Chymkent. Les routes sont toujours aussi abomibables (mais au moins elles sont goudronnees). Les tressautement incessants. On a l'impression de prendre la fessee des heures durant. Dans la matinee, c'est mon scooler qui me lache. Mais heureusement devant la seule maison a des kilometres a la ronde. On savait qu'on pouvait lui faire confiance ! Tres vite, comme d'habitude, les hommes du coin viennent a notre aide. Les secousses perpetuelles ont encore fait ceder un de mes cables de batterie. Ici il n'y a pas de materiel pour reparer... Mais comme disent tous les Kazakhs que l'on rencontre dans les moments galeres : "Kazakhstan = Africa!". On fera donc une fois de plus avec les moyens du bord. Cette fois-ci un des hommes ira sectionner un des cables batterie de sa voiture pour rafistoler le notre. Mais jusqu'ou iront-ils ?

S6300895.JPG
Reparation sauvage a l'ombre d'un arbre, le seul...

L'apres-midi, c'est Xavier qui a des problemes. Mais lui s'y prend beaucoup moins bien que moi car il attend d'etre au beau milieu de nulle part... Impossible de reperer la panne. On attendra 2 heures et une crise de nerfs avant que nos sauveurs n'arrivent. Deux francais qui voyagent en camionnette... Incroyable !

S6300887.JPG
Ils nous ameneront jusqu'a Chymkent, ou, bien sur, nous feterons notre rencontre du troisieme type.

S6300886.JPG
Guillaume et Marie...

Pour l'instant, on est dans l'attente... A tres vite pour d'autres nouvelles...

dimanche 22 juin 2008

ATYRAU-DESERT... : TORRIDE ET EPROUVANT...

C'est un fait : le Kazakhstan est la partie la plus dure que nous ayons eu a traverser jusqu'a present. C'est un autre fait : un scooter est generalement destine a rester en ville ou a ses proches alentours (d'ailleurs les deux-roues sont rares par ici, et nous n'avons vu aucun scooter depuis notre arrivee dans ce pays). Ceci etant dit, il faut bien imaginer que la traversee d'un desert tient plus de la tentative que du defi pur et dur. Imaginer la chaleur et la galere au milieu de nulle part est quelque chose, les vivre au quotidien devient vite plus que penible...

Et pourtant il faut bien trouver des solutions a chaque probleme, et tacher de progresser en esperant trouver de meilleures conditions un peu plus loin, un peu plus tard. Cest ainsi que, depuis le dernier tiers de notre passage en Russie, nous avons pu avancer dans ces steppes devenues du plus en plus arides. Mais depuis une semaine, il faut bien avouer que le terme de desert serait plus approprie.

IMGA0459.JPG
Dernier arret de bus avant le desert...

Notre principale hantise a donc ete de ne pas tomber en panne et de bien calculer nos points electriques, chose devenue difficile avec le vent incessant en sens contraire la plupart du temps, et l'etat LAMENTABLE des routes, quand il y en a ( le sol est sableux, et le macadam se fissure facilement en laissant des trous beants).

<KENOX S630 / Samsung S630>

Entree typique dans un village...

Et quand la route est 'bitumee', on dirait un pierrier fige dans du goudron (qui fond d'ailleurs avec la chaleur).

<KENOX S630 / Samsung S630>

Cote technique, le scooler de Geraldine, le plus "urbain" de nos deux machines, a ete durement eprouve, surtout que sa garde au sol est tres basse, et les pierres rencontrees sur la piste ont fini par avoir raison des attaches de la plaque de protection du dessous. On fait desormais tenir le tout avec la sangle de l'etui de camera. De mon cote, les trepidations perpetuelles ont fini par dessouder un element du chargeur rapide que je transporte, et ca c est la deche supreme, car sans chargeur rapide, plus de possibilite de recharger entre midi et deux, et on s est donc vu dans l obligation de s arreter pour de bon sur notre arret de mi-journee...

IMGA0477.JPG
Pause recharge, pause dodo... Notez la qualite de la literie et la clim special 'plein air'

Pour couronner le tout, en plus des coupures de courant intempestives et quotidiennes, on n'est meme plus surs de trouver du 220V dans les rares villages que nous traversons: apres avoir fait sauter les plombs d'une ecole communale, puis ceux de la cabanne d'un de ses habitants, c'est dans un garage de reparation de Kamaz (l'equivalent de nos bons vieux Berliet) que nous avons pu recharger : l'electricien du coin est venu en personne bidouiller les branchements pour qu'on ait assez de puissance...

<KENOX S630 / Samsung S630>

Heureusement, la gentillesse des gens rencontres tout au long du chemin nous a sauve plusieurs fois la mise, que ce soit au niveau des reparations de fortune ou de l'hebergement. Ainsi nous avons eu l 'opportunite de gouter au fameux 'Besbarmack', plat national fait de pates plates et de viande de mouton ou de cheval, avec un bol de bouillon servi a part.

<KENOX S630 / Samsung S630>
'Besmarmak' signifie '5 doigts' parce qu'on le mange avec les mains... Et non, nous n'avons pas utilise les 2 fourchettes qui nous etaient destinees!

Au fil des jours, on finit par se fondre completement dans le paysage...

<KENOX S630 / Samsung S630>
Parmi ces 3 chameaux, seul l'un d'eux sait conduire un deux-roues. Lequel?

Et puis bien sur, il y a l'etrange etape a Aral, ex-port de peche et desormais tristement connu comme l'un des desastres ecologiques les plus spectaculaires de la planete... Ca fait vraiment bizarre de voir des details qui rappellent le passe maritime de cette petite ville, perdue au beau milieu du desert... Hallucinant.

<KENOX S630 / Samsung S630>
No comment...

IMGA0421.JPG
La Mer d'Aral, a maree tres basse... L'eau se trouve desormais a 80 km de la ville !

Nous sommes desormais un peu plus loin, sur la route des contreforts de l'Himalaya, les rencontres continuent d'etre toujours aussi surprenantes...

<KENOX S630 / Samsung S630>

... Les paysages, toujours aussi beaux...

<KENOX S630 / Samsung S630>

... Et les routes, toujours aussi agreables a pratiquer...

IMGA0449.JPG

dimanche 15 juin 2008

ASTRAKHAN-ATYRAU: ENORMHISTAN!!!!!!!!



Nous voici donc definitivement en Asie!

IMGA0409.JPG
Normalement il y a priorite a droite...

Arrivee tardive a la frontiere, 19h. Grosse erreur, c est l heure du diner des douaniers kazakhes. Il faudra attendre une heure dans le sable et la bonne humeur. Objectivement c est le passage le plus laborieux qu'on ait eu a passer: le changement de culture est radical, et nous devons desormais composer sans la notion de temps. De divers bureaux en fouilles de bagages, de verification de la camera (Oh! cinema! Montrez Paris!) en observation approfondie des scoolers (Moi essayer! Non moi!)... On rentre au Kazkhstan 2h30 plus tard, epuises... et a 40kms de la ville la plus proche. Norrrmal, selon l'expression russe consacree. Pour couronner le tout (n'oublions pas que c'etait vendredi 13) Geraldine tombe en panne exactement entre nulle part et la pampa . Glups! La nuit tombe. On fait demi-moore et on pousse le scooler sur 2 kms (ca use, ca use, ca use le moral...). On rejoint les deux maisons qu'on avait reperees et on commence a ouvrir le scooler sous le regard intrigue des quelques habitants. La panne est vite trouvee: le lamentable etat des routes (le mot n'est pas trop fort) allie au sulfatage d'une cosse de batterie a fait ceder net un cable. On est contents que ce ne soit pas plus grave et on se met au travail, bientot aides par les hommes du coin. Ambiance debrouille, a la lueur des phares de la camionnette du coin, verification des contacts au tournevis, reparation du cable au couteau a cuisine... A minuit nous fetons le succes total des reparations, au poisson seche et a la vodka bien sur!

IMGA0393.JPG
Geraldine en pleine action: quel homme!

<KENOX S630 / Samsung S630>
Nazdarovia!

Tout le monde nous propose l'hospitalite pour la nuit. On a l'embarras du choix. Et on choisit le seul... qui n'a pas de maison... On passera donc la nuit a trois dans une camionnette, avec son proprietaire, ivre. Ambiance...

Cote paysage, c'est toujours pareil: plat, sable, steppe aride, chameaux, serpents, cimetieres en bord de route, puits de petrole (precieux points de vie pour les recharge)...

IMGA0399.JPG

<KENOX S630 / Samsung S630>

La seule chose qui a notablement change, c'est la temperature. La chaleur est devenue ecrasante (merci Pat pour tes previsions meteo helas toujours exactes!). On est desormais au dessus des 40 degres a l'ombre (si seulement il y en avait!).

IMGA0396.JPG

Retour a la civilisation (pour un temps seulement) a Atyrau, ville petroliere perdue dans le desert.

<KENOX S630 / Samsung S630>
Ben Al Xav allant a la priere du matin

Demain en route vers la mer d'Aral... Il se pourrait fortement que nous n'ayons plus acces a internet pendant quelques jours...

- page 1 de 4